Aucun commentaire

Acheter sa résidence principale à Malte, un choix économique et un choix de vie

Si vous choisissez de vous installer et de vivre à Malte, vous faites un choix guidé par des objectifs fiscaux, économiques, professionnels, … mais vous faites aussi un véritable choix de vie, qui aura des conséquences sur votre quotidien et celui de votre famille.

Le choix d’un cadre rassurant et attrayant pour élire domicile

Nous vous aidons à choisir le partenaire le plus efficient pour vous accompagner dans votre décision d’acheter un bien immobilier à Malte. Que ce soit pour l’achat d’un appartement à La Valette, la capitale de l’archipel, ou l’acquisition d’une villa à Gozo, l’environnement maltais n’est en rien étranger à votre décision.  Comme pour les investisseurs ayant opté pour un investissement dans l’immobilier locatif sur l’archipel, vous avez décidé de jouir de ce cadre naturel aussi attrayant qu’envoutant, d’une météo agréable tout au long de l’année, d’un archipel au passé passionnant, …. En cherchant à acheter votre résidence principale à Malte, vous faites un choix de vie, qui ne sera pas sans conséquences. Alors autant apprendre à les identifier et à les connaître, et c’est ce que nous vous proposons ici.

Quel statut choisir pour acheter un bien immobilier à Malte ?

Vous avez acheté votre résidence principale, et quel que soit le lieu d’implantation de cette dernière, vous avez fait le choix de résider à Malte. Vous êtes donc soumis aux règles fiscales applicables sur l’ensemble de l’archipel et vous êtes concernés par la fiscalité de l’immobilier, qui reste assez spécifique à Malte par rapport au reste de l’Europe. Cependant, vous avez la possibilité de demander à jouir du statut spécial « Global Residence Programme ». Ce programme bénéfique aux nouveaux résidents de l’archipel existe depuis 2013. Son principal bénéfice réside dans la fiscalité avantageuse qui lui est rattachée. En effet, lorsque vous êtes accepté au titre de ce dispositif, votre taux d’imposition sera alors de 15 % sur l’ensemble de vos revenus. Pour prétendre au bénéfice de ce dispositif, vous devez déclarer Malte comme résidence principale et être propriétaire d’un bien immobilier, dont la valeur sera au minimum de 220.000 € pour les biens immobiliers situés dans le Sud de l’île, 250.000 € pour les biens immobiliers de Gozo et 275.000 € pour les autres régions de l’archipel. Si les frais de dossiers sont conséquents (entre 5.500 et 6.000 €), le bénéfice fiscal peut être néanmoins très avantageux avec un taux d’imposition à 15 % (au lieu de 35 %) alors pensez à vous renseigner.

Travailler et vivre à Malte, un choix de vie aux conséquences financières et fiscales à connaître

Une fois votre statut choisi et validé, vous pouvez alors vous consacrer à organiser votre quotidien. Si les autorités maltaises ont adopté une série de mesures, destinées à favoriser l’implantation d’entreprises ou la création de start-ups dans l’archipel, vous jouissez également d’un environnement économique avantageux. Le plein-emploi n’est pas une utopie sur l’archipel, et en tant que résident maltais, vous pourrez profiter de ces nombreux avantages offerts par une économie florissante et en plein développement.

Bien que l’archipel offre un cadre dépaysant, le niveau et les conditions de vie sont similaires à ce que vous pouvez connaitre sur le Vieux Continent, ce qui facilitera votre intégration et vous permettra de réussir ce nouveau choix de vie qu’implique l’achat de votre résidence principale à Malte.