Aucun commentaire

La fiscalité à Malte, ce que vous devez savoir et retenir !

Que vous ayez décidé de vous installer à Gozo ou à Malte ou que votre achat immobilier ne soit qu’un placement financier, vous devez appréhender les grands principes de la fiscalité maltaise. Nous vous donnons les clés pour comprendre la fiscalité applicable à Malte en fonction de votre situation.

La fiscalité à Malte, des taux d’imposition à connaître pour faire votre choix

Vous pouvez faire le choix d’une résidence principale à Malte  et même demander à devenir résident de l’archipel, auquel cas vous devrez connaitre les règles générales de fiscalité, qui vous seront applicables. Mais même si vous faites le choix d’un investissement immobilier à Gozo , il vous faudra vous initier à la fiscalité liée à l’immobilier sur l’archipel. Parce que nous vous aidons à prendre les bonnes décisions pour investir à Malte, nous vous donnons les principales règles à connaître. N’hésitez pas à nous interroger si vous avez des questions plus précises, nous vous apporterons les réponses dans les délais les plus rapides.

L’archipel de Malte connait la 3ème TVA la plus avantageuse du Vieux continent avec un taux de TVA standard à 18 %.

Enfin, l’archipel a signé plus de 60 conventions, permettant de vous assurer que vous ne serez pas soumis à une double imposition. Les résidents maltais peuvent ainsi faire rapatrier leurs retraites  sans imposition dans leur pays d’origine.

L’imposition sur les revenus à Malte, une fiscalité protectrice pour les résidents domiciliés

En investissant dans un bien immobilier à Malte, vous pouvez choisir entre le statut de résident domicilié ou de résident non domicilié . Votre choix a des conséquences non négligeables sur votre taux d’imposition. L’imposition sur le revenu à Malte va varier en fonction de votre niveau de revenu. En revanche, quelle que soit votre situation, l’imposition maltaise ne sera jamais supérieure à 35 %. Pour les résidents non-domicilies à Malte, seuls les revenus d’origine maltaise sont soumis à imposition. Les sources étrangères impliquent une non-imposition sauf s’ils sont envoyés à Malte (Remittance Basis). Les plus-values réalisées en dehors de l’archipel ne sont jamais imposables. Il n’existe pas d’imposition sur la fortune à Malte, et les impôts sont payés mensuellement sans nécessiter de déclaration annuelle.

L’impôt sur le revenu à Malte

Salaire annuel brut : Déduction Taux d’imposition
Inférieur à 11.900 € / /
Inférieur à 21.200 € 1275 € 15 %
Inférieur à 60.000 € 2725 € 25 %
Supérieur à 60.000 € 8725 € 35 %

L’imposition des entreprises à Malte, un cadre incitatif et attrayant

Si vous souhaitez acheter un bien immobilier à Malte pour venir y travailler ou pour créer votre entreprise, vous bénéficiez alors des efforts des autorités de l’archipel pour développer l’activité économique.

Les entreprises sont taxées à hauteur de 35 %. En revanche, les impôts payés par les entreprises peuvent être remboursables en partie, dans les 6 mois suivant leur paiement, dans de nombreuses circonstances : Remboursement sur les dividendes, résultats enregistrés à l’étranger, … Dans la réalité, cela permet de connaitre une imposition sur les entreprises variant de 5 à 35 %. A noter enfin, que les Holdings sont exonérés d’impôt.